Site optimisé pour un affichage de 1280x768 à 1400x900 - lisible en 1024x768 -

Quant au concept du soi ?
Navigation: Home

Dernières informations

Exposition  "WLB présente m.Motions" du 20 Janvier au 10 Mars 2011 au CAVIAR pour les autres, 37 rue de la thibaudière 69007 LYON et au Grenier des Lyres , 21 rue creuset 69007 LYON.
Exposition d 'un objet personnel..."
WLB présente Bâton d'Amour" au musée du 21ème siècle de Yona Friedman" à la BIENNALE DE LYON 2011 au grand parc .http://www.youtube.com/watch?v=_bzgkfXKoyQ&NR=1
EXPOSITION A VENIR

PDF Imprimer Envoyer

Quant au concept du soi ? c’est la représentation de soi dans le système de connaissances de l’individu, cette représentation est équivalente à une structure cognitive probablement complexe intervenant dans le traitement des informations provenant ou de l’environnement social ou de son propre comportement, le concept de soi sert à organiser l’information nouvelle concernant le soi ; il implique des règles d’inférence, de jugement, d’encodage, de récupération en mémoire de ces informations, ainsi que de prédiction et de planification des comportement à venir.

Je fais un lien d’association entre ces 2 idées (imagination/concept de soi) ; en lisant ceci dans l’apport de J-Pierre Klein, le résumé des huit éléments thérapeutiques associés à l’art-thérapie :

 

  1. Pouvoir de transformation : l’image transforme la réalité interne en réalité externe.
  2. Fonction de restauration : une perte est ré-expérimentée comme nouvelle par l’individu créateur.
  3. Extension de projection : l’objet sert de véhicule, par exemple, le transfert d’émotions inacceptables.
  4. Processus symbolique impliqué : dialogue possible avec un objet crée et devenu réel.
  5. Moratoire de l’art : sous le mot art, par exemple, exprimer des sentiments jugés inappropriés.
  6. Etre vu, entendu et reçu : l’image est vue et reçue, le patient en exprime le sens.
  7. Rencontre du plaisir et de la réalité : quand l’individu parvient à s’exprimer en toute sécurité, à se laisser aller en action de création, le principe de plaisir entre en jeu dans la réalité de l’expérience.
  8. Utilisation et intégration des deux hémisphères du cerveau : l’emphase sur le processus créatif encourage une exploration plus globale et en alternance du non verbal au verbal.

 

L’art-thérapie va donc permettre de passer de l’imaginaire ou de l’intention à la création ; il permettra d’expliquer les choses d’une façon partielle ou détournée ; ainsi que  d’exprimer une vérité un peu floue, certainement trop inconsciente pour être conceptualisé par le langage verbal.

 

La pratique créative développe cette imagination, donne la faculté de trouver souvent des solutions inédites pour créer et conceptualiser ; occuper l’espace, ou plutôt l’explorer, elle représente cet espace absolue de liberté qui permet d’accepter les émotions en les utilisant.

 

La dynamique de la relation thérapeutique à pour particularité en art thérapie d’être une relation à trois : le patient, le thérapeute et l’œuvre produite ; l’objet crée deviendra à ce moment là l’affirmation concrète d’une expérience intérieure personnifiée et totalement indépendante de son créateur, le patient pourra la regarder de loin puisqu’elle fera partie désormais du monde extérieur.

 

Retour page précédente

 

Expositions